Gilets jaunes : un mouvement populaire

Gilets jaunes
 

La colère des manifestants

Les partis politiques, de gauche à droite, ont attisés la colère de part et d’autres. Sans compter l’extrême droite qui n’a pas abandonné sa soif de pouvoir en France.

Néanmoins beaucoup de ces “gilets jaunes” n’ont pas voté aux dernières élections.

Les demandes du gilet jaune sont légitimes. Cependant, Les manifestants veulent des services publics, mais ne veulent pas payer les impôts pour payer pour cela.

Ce ne sont pas des “citoyens” responsables. Ils sont comme ces adolescents qui crient qu’ils ne veulent pas faire leurs devoirs. Il n’y a pas de droits sans devoirs.

Le gouvernement Macron essayait seulement de faire ce qu’il fallait: réduire la consommation d’essence, la pollution atmosphérique, les émissions de carbone.

Manifestations violentes

Il en résulte des manifestations violentes, généralement organisées par des groupes déterminés à défendre leurs intérêts égoïstes, obligent souvent les gouvernements à utiliser la force. Ce mouvement est devenu dangereux.

Beaucoup d’entre eux appartiennent également à des familles monoparentales. Leur détresse financière tient davantage à leur appartenance à une famille monoparentale qu’à quelques cents supplémentaires par litre de carburant.

En réalité, ils n’essayent pas de réduire la consommation d’essence, ils favorisent la consommation d’essence.

Mais c’est un phénomène qui se produit dans toutes les sociétés occidentales

En 2022, les Français pourraient bien se retrouver avec le Front national au pouvoir

Be the first to comment on "Gilets jaunes : un mouvement populaire"

Leave a comment