Le mouvement populaire des Gilets jaunes

Gilets jaunes

Taxe sur les carburants

Les gilets jaunes déclarent que la taxe sur les carburants imposée par le gouvernement français est injuste : «Nous ne pouvons plus vivre comme cela» scandent-ils.

Ils ont massivement augmenté la taxe sur le diesel, de sorte que l’essence coûte 15 cents moins cher que le diesel (même le plomb est moins cher que le diesel) alors que le diesel était moins cher à la même époque l’année dernière.

Le gouvernement parle d’une mesure écologique. L’action de l’UE en matière de climat stipule que les pays doivent l’utiliser doivent viser une meilleure économie de carburant et une production de CO2 inférieure.

Pour éviter de nouveaux troubles civils, le Premier ministre a annoncé une suspension de six mois de la hausse programmée impopulaire des taxes sur les carburants – le catalyseur du mouvement de protestation des citoyens connu sous le nom de gilets jaunes (gilets jaunes). L’augmentation des prix du gaz et de l’électricité a également été suspendue.

Apaiser la colère

Pour les gilets jaunes, ces annonces sont très loin d’avoir répondu à leurs demandes. Ils voulaient que la taxe soit totalement supprimée et une simple suspension ne semble pas avoir apaisé leur colère.

Mais le mouvement a dégénéré en affrontements violents. La police craint un nouveau Malek Oussekin, décédé lors d’affrontements avec la police. Aujourd’hui, le mouvement des gilets jaunes présente les mêmes caractéristiques.

Les gilets jaunes ont des représentants autoproclamés, et certains sont plus ou moins respectés. Des manifestations pacifiques ou violentes qui sont ignorées par les Emmanuel Macron.

Enfin, les gilets jaunes continuent d’appeler à de nouvelles manifestations chaque week-end dans la capitale française.

Be the first to comment on "Le mouvement populaire des Gilets jaunes"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*