La génération CDD contre le contrat zéro heure

Contrat zéro heure

Le CDD plutôt que le contrat zéro heure

Il n’y a pas de contrat zéro heure en France, mais les contrats à court terme (CDD) sont désormais la seule option pour environ 80% des nouveaux recrutements avant de retourner au chômage. 70% des recrutements sont des contrats à durée déterminée de moins d’un mois.

Des contrats très courts entre 15/30 heures par semaine, et vous n’êtes plus comptabilisé comme chômeur. Les contrats zéro heure seraient une vraie bénédiction pour les statistiques françaises. Mais les contrats zéro heure sont illégaux en France.

Le CDI n’a plus la côte chez les employeurs. Néanmoins, le plan anti-«pauvreté» du président Emmanuel Macron devrait permettre de favoriser plus les CDI quel les CDD.

La différence entre les deux contrats en termes de sécurité d’emploi, droits à la retraite, durée du travail, etc. est énorme.

On reste dans la pauvreté en sortant des chiffres du chômage. En vertu de ce système, si vous travaillez 3 jours par an, vous êtes employé.

Une situation précaire

La situation a empiré au cours de la dernière décennie.

La multiplication des CDD ou intérim rend plus difficile l’accès des jeunes aux CDI.

En d’autres termes, il ne s’agit pas uniquement du nombre d’emplois pour les jeunes, mais leur qualité qui compte.

Cependant, pour certains, il s’agit d’un choix, beaucoup sont en CDD pour obtenir une prime de fin de CDD. Ils préfèrent accumuler du CDD.

Néanmoins, Avec les CDD, vous payez moins d’impôts, et vous gagnez plus avec les primes.

De plus, il existe d’autres caractéristiques du marché du travail français qui créent des difficultés.

Be the first to comment on "La génération CDD contre le contrat zéro heure"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*